728 x 90

L’ancien patron de la DST :

" Le régime iranien pratique le terrorisme d'État en Europe "

" Téhéran veut frapper l’opposition à l’étranger et envoyer en même temps des messages menaçants à l’Union européenne ", dit Yves Bonnet, l’ancien patron de la DST
" Téhéran veut frapper l’opposition à l’étranger et envoyer en même temps des messages menaçants à l’Union européenne ", dit Yves Bonnet, l’ancien patron de la DST

Le régime iranien pratique le "terrorisme d'État" en Europe, a affirmé Yves Bonnet dans un entretien avec Al Ain News, un site Web d’information de langue arabe à Abou Dhabi. L’ancien patron de la DST a appelé les pays européens à prendre des mesures plus fermes contre Téhéran et à se retirer de l'accord nucléaire iranien, comme l’ont fait les États-Unis.

Yves Bonnet, ancien directeur de la DST, la Direction de la Surveillance du territoire, a décrit la tentative d’attentat à la bombe contre une conférence de l'opposition iranienne dans la banlieue parisienne, il y a plus de trois, mois comme un "jeu sournois de Téhéran qui veut frapper deux oiseaux d'une seule pierre".

" Téhéran veut frapper l’opposition à l’étranger et envoyer en même temps des messages menaçants à l’Union européenne, afin qu’elle ne se retire pas de l’accord nucléaire."

 

" Depuis sa création, l’Iran théocratique est, de loin, l’État dont les services ont perpétré le plus grand nombre d’actes terroristes extérieurs, assassinats, attentats à la bombe et enlèvements, principalement en Europe et dans les deux premières décennies de son existence", avait écrit l’ancien directeur de la DST dans La Croix, le 9 octobre.

" Le retour à des pratiques révolues, comme l’installation dans les ambassades de personnels des services de la police politique ou l’entrepôt d’armes et d’explosifs, rend tout dialogue incertain, voire dangereux", a-t-il averti avant de prôner le retour à la ligne définie en avril 1997.

En avril 1997, l’Union européenne a marqué son ferme désaccord avec les attentats perpétrés par les services iraniens sur le sol européen, en mettant en place des mesures prévoyant même la possibilité d’expulser les diplomates iraniens.   

Recommandés

Deniers infos et articles