728 x 90

La répression des femmes sous prétexte du voile en Iran

femmes iran
femmes iran

Dans la crainte de révoltes et de manifestations populaires contre la dictature et du rôle croissant des femmes dans ces manifestations, le régime islamiste a imposé de nouvelles mesures répressives à l'encontre des femmes iraniennes sous prétexte qu’elles sont mal voilées, a dénoncé la Commission des femmes du Conseil national de la Résistance iranienne.

Dans un communiqué, le 8 avril, la Commission rapporte les propos du pasdaran Mohammad Abdollahpour, chef de l’escouade de répression de la province de Guilane qui a annoncé la formation de « deux milles groupes d’avertissement verbal et pratique" dans cette province. « La question de la chasteté et du voile n'est pas une question triviale, mais une question politique et de sécurité pour le pays ». Ces déclarations, rapportées par l’agence de presse Tasnim, montrent clairement l’effroi du régime concernant le rôle des femmes dans les mouvements sociaux.

Mohammad Reza Eshaghi, commandant de la police répressives de Guilane, a pour sa part fait état de « 28 328 cas de femmes mal-voile cette année dans la province » et a ajouté : « 2321 de ces personnes ont été remises aux forces de la sécurité morale (...) et un casier judiciaire a été ouvert pout 64 d’entre eux. »

La Commission des femmes du Conseil national de la Résistance iranienne appelle le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, le Conseil des droits de l'homme et tous les défenseurs des droits des femmes à condamner les politiques répressives du régime misogyne et à soutenir les Iraniennes dans leur lutte pour la liberté et l’égalité.

Recommandés

Derniers infos et articles