728 x 90

3 août 1994

La ville de Qazvin tombe aux mains des insurgés

La méthode préférée de Khamenei : le carnage

Les manifestants évacuent un jeune homme tombé sous les tirs des Gardiens de la révolution à Qazvin en 1994
Les manifestants évacuent un jeune homme tombé sous les tirs des Gardiens de la révolution à Qazvin en 1994

Le 3 août 1994, quelques 200.000 manifestants se déferlent dans la rue dans la ville de Qazvin, à 80 km à l’ouest de Téhéran, réclamant le départ de la dictature religieuse.

La foule en colère s’en prend aux bâtiments abritant les organismes d’État et aux véhicules de la police qu’elle incendie. La police est complètement dépassée par les évènements et la rue appartient désormais aux insurgés.

Face à la colère du peuple, Khamenei aura recours à sa méthode préférée : le carnage. Les Gardiens de la révolution sur terre, les hélicoptères de l’Armée sur l’air, tireront dans le tas des manifestants. Des milliers de personnes seront arrêtées, on ne saura jamais combien exactement.

On saura plus tard cependant que 4000 à 5000 insurgés seront pendus ou passés par les armes.

Recommandés

Derniers infos et articles